L’âge, critère inutile pour parier sur le tennis?

L’âge, critère inutile pour parier sur le tennis?

Les tennismans jouent de plus en plus vieux. Federer bat des records de niveau de jeu pour son âge. Stéphane Robert est actuellement 52 ème mondial à 36 ans, le meilleur classement de sa carrière. La moyenne d’âge du top 100 a atteint son plus haut historique fin 2015 a 28,4 ans.

Tous ces signes nous prouvent que dans l’optique de parier il ne faut pas trop juger de l’âge pour déterminer l’évolution à moyen terme d’un joueur. Les standards sont en train de changer à ce sujet.

Compte tenu de cela, pourquoi Djokovic et Murray feraient moins bien que Federer en termes de longévité? On aime attribuer la longévité de Federer à sa technique légendaire mais n’est-il pas juste le premier grand joueur de cette nouvelle ère tennistique en termes de longévité?

Pour répondre à cette question je suis tenter d’avancer des arguments d’ordre psychologique. Murray comme Djokovic se préparent mentalement à durer aussi longtemps que Federer, en témoigne par exemple la dernière interview de Murray avant l’US Open 2016 (il a alors 29 ans) : «Je pense qu’avec un peu de chance, je peux encore jouer à ce niveau pendant trois ou quatre ans maximum. Ce ne sera pas facile.”

De même Djokovic réagissait en 2015 à une question sur sa capacité à jouer à haut niveau à 35 ans en ces termes : “C’est devenu un jeu pour moi, une espèce de quête de voir jusqu’à quel âge je parviendrai à jouer”.

Quand de tels champions ont un objectif si clair en tête. Ils arrivent souvent à leurs fins. Alors qui veut parier sur papy Djokovic et papy Murray?

Laissez un commentaire !