Del Potro redeviendra grand

Del Potro redeviendra grand

Un joueur de mon club de tennis fût pendant sa jeunesse entraîné de la ligue de Paris. Doué, il devint 5/6 à 15 ans. Puis comme beaucoup il perdit goûts au tennis (ou plutôt il s’intéressa à autre chose) et il finit par arrêter. Coincer entre la création de son entreprise dans l’informatique et sa vie de famille, il n’avait à 38 ans aucune envie de reprendre le tennis.

Un jour il eut un accident de moto, où il se cassa les deux jambes. Non seulement il venait de réchapper à une situation dangereuse, mais les médecins lui promirent de longs mois de rééducation et de grandes difficultés à faire du sport à l’avenir. Tout le monde pensait qu’il en avait fini avec le sport. Il eut alors cette phrase mémorable : « Il ne me reste plus qu’à me remettre au tennis ».

Je vous passe les détails de la rééducation. Mais après s’être remis au tennis il devint 2/6 à plus de 40 ans (un des meilleurs français de sa catégorie d’âge), avec des capacités physiques bien en dessous de celles de ses 20 ans.

 

Grâce à cet exemple, je crois en Del Potro. Je sais qu’on peut devenir plus fort en étant différent.

En tant qu’observateur avisé du tennis, il faudra tout d’abord s’assurer qu’il ne se blesse pas à nouveau. En effet, tous ces mois sans compétition peuvent l’avoir fragilisé physiquement. Est-il capable de jouer régulièrement ? A cet égard, au lieu de se contenter d’étudier s’il se blesse ou non, je regarderai son nombre de matchs. Dans un premier temps, moins il jouera de tournoi, mieux ce sera.

Il faut ensuite résister à la pression de l’instant que nous impose les média. Jurons-nous ici, de n’attendre de lui des performances dignes de son talent que d’ici un an, c’est-à-dire en mars 2017. Oui, cela va lui prendre autant de temps pour retrouver tous ses repères. Je n’exagère pas.

Mais je suis intimement persuadé qu’il sera plus fort, plus intelligent, plus mature, plus hargneux. Imaginez  que depuis janvier 2014, avant son retour en 2016, il n’avait disputé que 14 matches ! Imaginez la frustration et imaginez son envie !

Puis en rêvant un peu, s’il revient dans le top 10, il a dans son jeu cette capacité à tenir sa ligne du fond du court, à dicter les échanges qui pose problème au plus grands : Djokovic, Federer et Nadal. Regardez les résultats de Wawrinka depuis qu’il a pris conscience qu’il pouvait tenir la cadence contre n’importe quel joueur du fond du court.

Pourvu que Del Potro nous fasse rêver à nouveau.

1Comment
  • BILL DE LA RUN
    Posted at 14:28h, 13 février Répondre

    C’est. chouette comme histoire… A suivre.

Laissez un commentaire !