Federer, Djokovic, Murray : quelques considérations sur l’année 2016

Federer, Djokovic, Murray : quelques considérations sur l’année 2016

Federer doit surclasser Djokovic pour arriver à ses fins

La finale du Masters a été assez inhabituelle. Federer a eu très peu de balles de break, seulement 2. Avec si peu d’opportunités, Federer n’avait quasiment aucune chance contre Djokovic. Généralement Federer obtient beaucoup de balles de break face à son rival mais ne les converti pas.
Ce problème de conversion des balles de break est d’ailleurs le problème majeur de Federer face à Djokovic. Quand on regarde les matchs entre ces deux joueurs en 2015, on constate un énorme avantage de Djokovic au moment des points importants.

Federer rate beaucoup plus de balles de break que ce qu’on pourrait attendre de lui, même face au numéro 1 mondial. Preuve en est ces taux de conversion de balles de break de Federer et Djokovic en 2015:

 
 FedererDjokovic
Saison 2015 (tous matchs confondus)41%44%
Confrontation US Open 201517%46%
Confrontation Wimbledon 201514%40%
Confrontation Rome 20150%40%
 4 balles de break converties sur 23 pendant la finale de l’US Open, 1/8 à Cincinnati malgré la victoire, 1/7 à Wimbledon en finale.  Alors que dans le même temps Federer est à 41% de balles de break converties en 2015 sur l’ensemble de ses matchs. Il est certes normal que le ratio soit plus bas face à l’incontestable n°1 mondial. Mais là, il s’agit d’une baisse gigantesque!
De son côté, Djokovic est légèrement en dessous mais pas très loin de ses standards.

Toutefois Federer parvient à se procurer beaucoup de balles de breaks contre Djokovic, ce qui est un motif d’espoir. Pour battre Djokovic Federer a donc 2 solutions:

  • Soit être meilleur sur ses jeux de service comme à Cincinnati.
  • Soit s’améliorer sur les balles de break en augmentant le nombre de balles de break  qu’il se procure ou en convertissant plus de ces balles de break.

La première solution est selon moi la plus vraisemblable.

Dans tous les cas, comme Djokovic est bien meilleur pendant les points importants, Federer doit dominer largement Djokovic pour gagner, ce qui relève de l’impossible.

Le Big 4 n’existe plus

Andy Murray conclura sa saison avec la Coupe Davis. Même s’il gagne la Coupe Davis (et je pense qu’il la gagnera), au vu de son potentiel Murray pourrait prétendre à un bien meilleur bilan. Ces deux dernières années où Nadal a été très en retrait il n’a atteint qu’une fois la finale en 8 Grands Chelems. En 2015, il a même établi sa plus mauvaise performance en Grand Chelem de ses 5 dernières saisons avec un 1/8ème de finale à l’US Open.
Murray pour concurrencer les tout meilleurs, doit se mettre dans un état de concentration et de détermination qui est inhabituel pour lui. Il a réussi à le faire en 2012 et 2013. Mais il doit fournir beaucoup plus d’effort mental que Nadal, Federer ou Djokovic pour atteindre ses objectifs.
Il est difficile de déterminer pourquoi: Murray a-t-il moins de talent et doit-il compenser avec un surcroît de concentration? Je ne le crois pas. Murray a-t-il des capacités mentales légèrement en-dessous des autres? Cela me semble plus plausible.
En tant que parieur, quel positionnement adopter face à Murray dans les années à venir? Tout d’abord, je précise que mon commentaire n’exclut pas le fait de voir Murray briller à nouveau et gagner un Grand Chelem. Mais cet état relèvera de l’exception à mon sens. Il est maintenant positionné comme Wawrinka: un outsider qui vient après les joueurs naturellement dominateurs que sont Federer, Nadal et Djokovic.

La domination de Djokovic va-t-elle durer?

Indépendamment des analyses techniques et tactiques (pour une fois), je voulais juste rappeler que nous les humains avons tendance, quand un joueur est ultra-dominant, à ne pas voir comment cette domination pourrait s’arrêter. Nous avons une tendance naturelle à sur-évaluer les événements récents et à sous-évaluer les tendances de long-terme. Mais l’Histoire du tennis, même récente, est là pour nous ramener à la réalité:
  • En 1987, Lendl gagne 2 Grands Chelems. Qui sont les joueurs qui gagneront le plus de Grands Chelems l’année suivante? Edberg et Wilander.
  • En 2007, Federer marche sur l’eau et réalise une saison exceptionnelle. Qui est le joueur qui gagnera le plus de Grands Chelems l’année suivante? Nadal.
  • En 2010, Nadal gagne 3 Grands Chelems et domine largement le tennis mondial. Qui est le joueur qui gagnera le plus de Grands Chelems l’année suivante? Djokovic.
Alors, qui veut parier que Djokovic sera le joueur qui gagnera le plus de titres du Grand Chelem en 2016?

Laissez un commentaire !